Ressources

Survolez chacune des catégories plus bas pour en apprendre davantage à propos du projet McInnis, de la construction de sa cimenterie et de son réseau de terminaux de distribution.

En images

Les photos que vous verrez ici montrent la progression des travaux de construction à ce jour, classés selon les divers éléments d’importance du projet. Cliquez sur les images pour visionner toutes les photos correspondant à chacun de ces éléments.

Communiqués de presse

20 June 2017 - 2:00 pm

Production du premier ciment dans les délais prévus

Port-Daniel–Gascons, le 20 juin 2017 – Ciment McInnis est fière d’annoncer la production de son premier ciment le vendredi 16 juin, respectant ainsi les délais prévus par l’entreprise. La production du premier ciment, une étape cruciale et attendue, a été Lire plus ››

5 May 2017 - 4:08 pm

Réfection du rail: Québec donne à la Gaspésie des leviers pour prospérer, se réjouit Ciment McInnis

Port-Daniel–Gascons, le 5 mai 2017 – Ciment McInnis accueille avec enthousiasme la confirmation de la réfection du rail gaspésien par le gouvernement du Québec, sur l’ensemble du tronçon de Matapédia à Gaspé. Une fois l’infrastructure rétablie jusqu’au site de la Lire plus ››


Articles de Presse

13 August 2015 - 3:09 pm

Intense Work at Port-Daniel-Gascons

World Cement, August 13, 2015 – McInnis Cement is building a cement plant representing one of the largest industrial projects currently under construction in eastern North America. The plant will have an initial production capacity of 2.2 million metric tpy Lire plus ››

12 August 2015 - 3:10 pm

Cimenterie: les travaux en phase d’accélération

In French only. L’Écho de La Baie (web) (also published in Journal Le Havre), August 12, 2015 – Après les vacances de la construction, le chantier est entré dans une phase intense de travaux. De 600 à 700 travailleurs vont Lire plus ››

Foire aux questions

Vous trouverez dans cette section, des réponses aux questions fréquemment posées. Ciment McInnis y ajoutera d’autres informations au fil du développement du projet.

Y a-t-il des compensations prévues pour les gaz à effet de serre qui seront produits ?

Certaines mesures pourraient être envisagées dont le recours aux crédits de carbone. Il est cependant trop tôt pour se prononcer à ce sujet.

Une modélisation du climat sonore a-t-elle été faite en considérant les vents dominants ?

Oui, nous avons tenu compte des vents dominants tels qu’enregistrés depuis les cinq dernières années. Les résultats de ces modélisations ont été inclus dans les mises à jour environnementales.

Quels seront les impacts sur la santé ?

La cimenterie de Port-Daniel-Gascons sera un modèle de performance environnementale en Amérique du Nord et même dans le monde. Les normes auxquelles nous nous soumettrons font en sorte que ni la santé des humains ni celles des animaux ne seront affectées de quelque façon que ce soit. Notons que plusieurs cimenteries, beaucoup moins performantes d’un point de vue environnemental, sont en production depuis des décennies dans des secteurs urbains sans que la santé de la population avoisinante n’ait été remise en cause. Notre cimenterie s’astreint volontairement aux normes NESHAP de l’Agence de protection environnementale américaine (National Emission Standards for Hazardous Air Pollutants), entrées en vigueur à l’automne 2015.

Quels impacts ont été prévus pendant la phase de construction ?

La phase de construction de la cimenterie entraine un grand nombre de retombées positives pour la municipalité de Port-Daniel - Gascons et la région. Plusieurs centaines de personnes sont à pied d’œuvre pendant près de 27 mois injectant ainsi des millions de dollars dans l’économie locale. Il faudra aussi s’attendre à une certaine augmentation de la circulation sur la route 132.

Quels impacts seront associés aux installations portuaires ?

Les experts consultés à ce sujet prévoient que l’enrochement requis autour des pilotis sera bénéfique pour l’habitat des homards. Pendant la période de construction, cet habitat a pu être temporairement affecté, mais des ententes ont été signées pour compenser les pertes éventuelles des pêcheurs de l’anse McInnis.

Le processus utilise-t-il de l’eau? Compte-t-on utiliser l’eau du petit lac qui se trouve à proximité ?

C’est le procédé dit « à sec » qui sera utilisé pour produire notre ciment à l’usine de Port-Daniel–Gascons. Ainsi, l’usine n’utilisera qu’une quantité très limitée d’eau et ne puisera pas dans le lac McInnis qui se trouve au sud-ouest de notre site.

Quelle est votre vision en matière de développement durable?

Depuis que le projet a été relancé, notre préoccupation principale a été de faire de cette cimenterie un exemple de performance environnementale et un modèle en Amérique du Nord. Par ailleurs, il va de soi que le site sera réhabilité au fur et à mesure que nous avancerons dans l’exploitation du gisement de calcaire.

Quels contaminants seront générés par les combustibles utilisés ?

En répondant aux normes environnementales les plus strictes au monde, les émissions de la cimenterie n’auront aucun impact sur la santé ou l’environnement. Les données précises à ce sujet sont disponibles dans les mises à jour des études environnementales.

Quels sont les engagements du promoteur sur l’utilisation de combustibles qui ont fait l’objet d’une analyse ?

Ciment McInnis ne pourra utiliser que les combustibles pour lesquels elle détient un permis en règle du ministère de l’Environnement.

Quels moyens le promoteur prendra-t-il pour mesurer les rejets atmosphériques et à quelle fréquence le fera-t-il ?

La mesure des rejets atmosphériques se fera en continu, et ce, 24 heures par jour et sept jours par semaine.

Quels seront les moyens de contrôle externes de ces rejets et par qui seront-ils effectués ?

La cimenterie étant assujettie aux lois environnementales applicables, elle doit obligatoirement se conformer à ces dernières sous peine de révocation de permis ou d’importantes amendes. Les mesures de contrôle externes seront spécifiées par le ministère de l’Environnement.

Est-ce que des poussières se dégageront de ces opérations ?

Des mesures atténuantes sont mises en place afin de minimiser les matières particulaires qui pourraient se dégager de nos opérations.

Quel est le procédé de combustion ?

La pierre de calcaire et les autres ingrédients entrant dans la fabrication du ciment sont traités dans la tour de préchauffage/précalcination et sont ensuite cuits à une température atteignant les 1 450°C.

Quels combustibles seront utilisés ?

Le coke de pétrole et le charbon seront les principaux combustibles utilisés à la cimenterie. Cependant, après la période de rodage nécessaire lors de la mise en fonction des installations, Ciment McInnis souhaite substituer une partie des combustibles par de la biomasse provenant des résidus de coupe de bois.

Utiliserez-vous la voie ferrée ?

La voie ferrée passe au sud de la cimenterie. Bien que nous comptions principalement nous tourner vers notre terminal maritime pour la réception et l’expédition de nos produits, la voie ferrée pourrait s’avérer être un moyen de transport estimable pour acheminer du ciment dans des régions qui ne sont pas accessibles par la voie maritime.

Quelle sera l’ampleur du trafic généré par le transport du produit fini et des matières brutes nécessaires, et quel sera son impact sur les infrastructures publiques ?

Le trafic routier dû aux activités de la cimenterie sera marginal à cause de l’utilisation de notre terminal maritime. Nous prévoyons qu’un navire par semaine en moyenne y accostera.

Quels sont les risques reliés à ce trafic, principalement au niveau marin ?

Tous les transbordements se feront dans des installations hermétiques, réduisant ainsi les émissions de poussière ou les risques de déversement.

Sachant que les vraquiers qui transporteront le ciment devront vider leur ballast, quel en sera l’impact sur le milieu marin ? Et d’où proviendront ces bateaux ?

Les vraquiers proviendront entre autres des États-Unis. Ils devront respecter les lois environnementales canadiennes et québécoises, dont les règlements visant la vidange des ballasts.

Quels efforts seront consentis pour créer des emplois locaux ?

Ciment McInnis entend favoriser les entrepreneurs et les travailleurs locaux dans la mesure du possible. Quant aux entrepreneurs dont nous retenons les services, ils reçoivent de notre part la directive stricte de chercher à combler leurs besoins de main-d’œuvre auprès des travailleurs de la région qui ont les compétences requises.

Est-ce que la cimenterie bénéficie d'une bonne acceptabilité sociale dans la région ?

Le projet jouit d’un appui rarement vu auprès de la population locale et régionale. Les résultats d’un sondage Léger Marketing auprès de 1 200 répondants, mené en août 2012, illustrent de façon non équivoque le désir de la population que ce projet se concrétise, de même que son souhait que Ciment McInnis prenne grand soin de tenir compte de la préservation de la qualité de l’environnement.