• Share:

    linkedintwittermail

  • Broyeurs verticaux

    Une grande partie des coûts de production d’une tonne de ciment est due au broyage. Pendant des décennies, l’industrie utilisait, de façon systématique, des broyeurs à boulets horizontaux, une technique reposant sur le passage en cascade de lourdes pièces de roc dans un broyeur à rotation rapide pour concasser le clinker jusqu’à le réduire en fine poudre de ciment. Il s’agit là d’un procédé énergivore et ce type de broyeur exige beaucoup de travail en termes de maintenance.

    Ciment McInnis a installé un broyeur vertical pour la préparation du cru et deux broyeurs de finition verticaux identiques (capacité de 8 400  tonnes métriques par jour), avec des séparateurs à haut rendement entre les silos de clinker d’une capacité de 120 000 tonnes métriques et ceux de ciment d’une capacité équivalente. Ces facilités nous permettront un précieux équilibre dans notre capacité de répondre à la demande pendant la forte saison. Cette nouvelle technologie, qui a quand même déjà fait ses preuves, entrainera des coûts de broyage moins élevés pour Ciment McInnis que pour ses compétiteurs et lui permettra d’améliorer la performance de ses produits. Les broyeurs verticaux ont pour avantage de fournir un produit plus stable à cause de la facilité avec laquelle on peut contrôler des variables de production essentielles comme l’homogénéité des matériaux, la finesse et la granulométrie, aussi bien que la température pendant le broyage.